Fréquences 2011

texte

Le son grinçant, l’image que l’on scrute : convoquer la présence,
fixer l’image jusqu’à ce qu’elle s’incarne.

Fréquences, comme des récurrences.

A trop les fixer -l’image, l’écran-, halluciné, on oscille.
Le réel est contaminé par nos désirs.
Ils déteignent, parfois indélébiles.

1'39"

This text will be replaced